Voici quelques conseils à suivre afin de minimiser l'impact des dommages causés par l'eau si vous êtes aux prises avec des infiltrations printanières.

 

  • Pour les pluies importantes, assurez-vous que vos gouttières ne sont pas bouchées et que l’eau s’écoule en s’éloignant de la maison.
  • Vérifier le contour des portes et fenêtres, l'état du calfeutrage et des solins, des joints entre matériaux différents etc.  Si des dommages sont remarqués, il y a de fortes chances que l'eau s'y soit déjà infiltrée dans le passé.
  • L’accumulation d’eau le long des fondations augmente les risques d’infiltration. Vous devez vous assurer que le terrain est en pente positive sur le pourtour de la maison pour que l'eau s'écoule en s'éloignant de celle-ci.
  • Pour ceux aux prises avec des infiltrations récurrentes et/ou des inondations, l’eau doit être évacuée le plus rapidement possible et les parties affectées doivent être asséchées immédiatement (dans la mesure du possible bien-sûr).
  • Malgré que l’eau peut paraître claire, celle-ci est impropre et peut contenir des pathogènes pouvant affecter la santé de certaines personnes (eau de catégorie 3 ou eau noire). Celle-ci inclut l'eau de surface, des lacs et rivières, les inondations et l'eau provenant des égouts.
  • Évitez tant que possible tout contact avec l’eau sans mesures de protection personnelles adéquates.
  • Les meubles capitonnés tels les matelas, coussins, etc. doivent être jetés.
  • Les matériaux poreux tels le placoplâtre, les tuiles acoutiques, les matériaux isolants, les tapis, etc. doivent être enlevés et jetés de façon adéquate.
  • Les conditions favorables à l'apparition et prolifération des moisissures s’accroissent exponentiellement après seulement 3 jours si les composants internes des murs sont laissés détrempés ou exposés à l’humidité.
  • La présence de moisissures peut demander des travaux importants et onéreux de remédiation si laissée sans attention pour des périodes de temps plus ou moins longues.
  • La réponse initiale des intervenants doit être faite avec une mentalité d'urgence.
  • Les conséquences si non traitées rapidement peuvent comprendre la dégradation prématurée des matériaux, la présence d'insectes, des dommages aux biens et meubles, un inconfort intérieur, une difficulté à chauffer, la prolifération bactérienne et/ou fongique, des troubles pour la santé.
  • L'eau de catégorie 3 peut poser des risques pour la santé chez les personnes âgées et les bébés de moins de 2 ans, les femmes enceintes, les personnes avec déficience immunitaire, troubles respiratoires et allergiques.
  • Tous les environnements sont l’hôte d’une multitude de micro-organismes tels que des bactéries et champignons susceptibles de proliférer lorsqu’en contact avec l’eau.
  • Certains micro-organismes peuvent produire des COVMs contribuant à l’odeur et les risques pour la santé qui sont associés aux dommages causés par l’eau.
  • Les techniciens de nettoyage et de remédiation doivent être certifiés et assurez-vous que tout est sec avant de reconstruire et/ou refermer les parties affectées. Un assèchement adéquat demande les services d'un technicien compétent ayant des connaissances en physique hydrométrique.
  • Contactez votre assureur et un technicien spécialisé en nettoyage après sinistre pour plus d'information.